Simulation assurance de prêt immobilier : simulateur gratuit !

Avant de souscrire une assurance de prêt immobilier, il est préférable de s'offrir les services d'un simulateur gratuit en ligne. Ce dernier présentera la cotisation annuelle d'assurance à envisager selon le montant et les conditions de remboursement du crédit immobilier. La simulation permettra de confirmer les conditions de souscription, par un résultat fiable et précis dans l'immédiateté. Voici comment.

Comparateur Assurance Prêt Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Pourquoi souscrire une assurance de prêt immobilier ?

Pourquoi ? Cette question peut surprendre, tant on pense bien souvent qu'elle est obligatoire. Et bien non, l'assurance de prêt immobilier n'est pas obligatoire. Du moins, pas légalement. En revanche, elle est très souvent imposée par les organismes financiers prêteurs, qui bien légitimement, souhaitent garantir au maximum le remboursement des sommes avancées. Sur de gros montants comme ceux des prêts immobiliers, et surtout sur les durées qu'ils représentent généralement, la situation de l'emprunteur ne peut malheureusement pas être garantie sans embuche, d'où la nécessité pour la banque de prendre quelques précautions.

Au-delà d'une couverture imposée par les établissements prêteurs, l'assurance de prêt immobilier protège évidemment l'emprunteur contre le risque de non-honorabilité des paiements, liée aux cas suivants :

  • La perte d’emploi : L’assureur garantit alors le remboursement des mensualités sur une période définie et extrêmement encadrée;
  • L’incapacité temporaire totale de travail (ITT) : Elle couvre l’assuré durant une période d’arrêt de travail, lui rendant absolument impossible l’exercice de son activité professionnelle, mais ce de manière temporaire ;
  • L’invalidité permanente totale (IPT) ou partielle (IPP) : Elle garantit l’incapacité à exercer une quelconque activité rémunérée ;
  • La Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) : Elle garantit le remboursement du capital restant dû en cas d’invalidité physique ou mentale de l’emprunteur, le rendant définitivement incapable d’exercer une quelconque activité rémunérée, et le contraignant à recourir à une assistance pour les actes de la vie courante ;
  • Le décès : L’assureur versera alors à la banque le capital restant dû par l’emprunteur au jour du décès. Précisons toutefois que le suicide de l’assuré durant la première année de souscription, le décès consécutif à une maladie connue mais non mentionnée dans le questionnaire de santé, le décès consécutif à une tentative de record, et enfin le décès consécutif à un comportement délictueux ou irresponsable, sont exclus de garantie.

Le questionnaire de santé, auparavant systématique, n’est plus à compléter depuis le 1er juin 2022 pour les prêts de moins de 200000 € par assuré, avec des mensualités intégralement remboursées avant le 60ème anniversaire de l’assuré. Il existe deux types d’assurance de prêt immobilier :

  • D’abord l’assurance de groupe qui est proposée par l’organisme prêteur. Celui-ci est en partenariat avec une assurance, et propose cette offre collective sur chacun de ses contrats de prêt immobilier. Les formalités d’adhésion sont plutôt simples, et la banque reste l’intermédiaire donc il n’y pas de démarche supplémentaire à effectuer. C’est confortable, mais dans les faits, c’est la formule généralement la moins intéressante. En effet, les contrats groupés proposent les mêmes garanties, quel que soit le profil de l’assuré. Les profils plus marginaux ne seront en réalité que peu protégés ;
  • Ensuite, l’assurance individuelle, que l’on appellera alors délégation d’assurance. L’emprunteur fait alors appel à un assureur extérieur à l’emprunt. L’offre sera généralement plus adaptée au besoin de l’assuré, et sera proposée à un tarif plus compétitif puisque les garanties a priori moins indispensables (aucune protection n’est jamais inutile) pourront être supprimées ou diminuées.

Comment l'assurance de prêt immobilier est-elle calculée ?

L'assurance de prêt immobilier représente un pourcentage du montant total du crédit immobilier. De manière générale, le taux moyen de ce type d'assurance avoisine les 0.1 %. Ce taux plutôt bas vaut pour les profils que la banque jugera moins à risque, soit grossomodo les non fumeurs de moins de 30 ans. A chaque dizaine, ce taux sera majoré, pour arriver à près de 1 % à 60 ans. Précisons bien que ce taux vaut pour toute la durée du prêt. Nous parlons donc bien de l'âge auquel le crédit est souscrit.

Pourquoi cette différence ? Parce que les assureurs, comme les prêteurs financiers, prennent pour référence la table de mortalité établie par l'INSEE. Il s'agit d'une matrice de probabilités de survie et de décès d'une personne, selon son âge, son sexe, et sa condition de vie. Comment l'INSEE peut-elle établir une telle référence ? Parce qu'elle rassemble les données chiffrées de l'ensemble des décès en France, et met ces trois critères en corrélation, ce qui lui permet d'obtenir un ratio de risque pris pour l'assureur ou le banquier.

Simulation assurance de prêt immobilier : comment ça marche ?

Grâce aux simulateurs, le futur emprunteur peut compléter trois renseignements concernant sa situation : le montant envisagé de son prêt, le taux d'intérêt du prêt, et la durée de prêt. Le simulateur va alors afficher les mensualités à prévoir, en discernant le remboursement du crédit immobilier, et celui de l'assurance de prêt, avec le taux appliqué.

Pour entrer dans une analyse plus approfondie, il faudra également renseigner la quotité de chaque emprunteur. S'il emprunte seul, il sera assuré à 100 % de sa quotité. L'obligation est d'assurer 100 %, hors il est possible d'atteindre 200 % pour deux emprunteurs, 300 % pour trois, etc. Le taux appliqué ne variera pas selon la quotité, mais le montant de la cotisation, si.

En clair et pour résumer, quatre éléments entrent en compte dans le calcul de l'assurance de prêt immobilier :

  • Les risques présentés par l'assuré : Son âge, les risques médicaux, les risques professionnels, les risques sportifs ou liés à une activité particulièrement dangereuse, la consommation de tabac, etc. ;
  • Le mode d'application du taux d'assurance de prêt : Selon qu'il s'agisse d'une assurance de groupe ou d'une délégation d'assurance;
  • Le pourcentage de quotité : Uniquement en cas de co-emprunteurs;
  • Les garanties imposées par la banque prêteuse : Les garanties décès et PTIA sont obligatoires, mais les autres restent à la main du prêteur.

Pourquoi s'aider des simulateurs en ligne pour son assurance de prêt immobilier ?

L'achat compulsif est un comportement de consommation qui disparaît peu à peu. L'inflation subie en France, avec des salaires qui stagnent et des prix qui augmentent, pousse désormais le consommateur à comparer les offres pour faire le meilleur choix, au meilleur rapport qualité / prix. Le milieu des assurances est évidemment l'un des plus concurrentiels. Chaque compagnie d’assurance fixant ses propres exigences, conditions et primes, notamment selon la cible d'assurés qu'elle vise, il est largement conseillé de comparer plusieurs offres avant de s’engager. Les économies à réaliser peuvent être importantes.

Les simulateurs accessibles en ligne permettent de se faire une idée du montant des cotisations mensuelles d’assurance à prévoir, et de jouer des garanties pour étudier des offres sur mesure, correspondant au besoin réel et personnel du futur assuré. 100 % gratuits et sans obligation d’engagement, ils dressent un panel d’offres comparées selon les critères renseignés. Cette démarche est encore davantage conseillée dès lors que l’on revêt un profil plus atypique ou plus particulier.